Le bureau à la maison OUI ! La maison au bureau OUI ! Est-ce là le prochain défi des DRH ?
Badenoch+Clark Luxembourg

Le bureau à la maison OUI ! La maison au bureau OUI ! Est-ce là le prochain défi des DRH ?

« Les directions des ressources humaines vont-elles devenir des réelles business partner des architectes et designers d’intérieur à l’avenir ? Sujet pas totalement impossible selon certains témoignages de DRH intéressés par cette mutation du bien-être au travail. »

10 novembre 2020

Par Stanislas DUTREIL

L’épidémie de Covid-19 (et oui encore ce sujet) a radicalement modifié les pratiques de travail de milliers de personnes. Selon une étude du Statec, le confinement a poussé 7 travailleurs sur 10 à faire du télétravail. Même si ce dernier fut improvisé et imposé, 55 % des télétravailleurs ont évalué cette expérience comme positive et constructive.

C’est donc à distance, depuis chez eux, loin du bureau, des collaborateurs et des pauses café informelles, que ces actifs ont continué leur activité professionnelle pendant ces 4 mois de confinement. Alors, comment se passera le retour au bureau ? C’est la question que tout le monde se pose ! Face à la situation sanitaire, l’angoisse de retourner sur son lieu de travail, l’appréhension de retrouver un rythme « normal » ou la peur d’avoir perdu ses repères se fait ressentir. Mais n’oublions pas que le bureau reste un lieu dynamique, de rencontres et d’échanges, qui semble indispensable à l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle. Et ne l’oublions pas, le bureau peut encore être un lieu de rencontre pour construire sa vie de couple !

La pratique du télétravail démocratisée …

Avant la crise sanitaire, seulement 8 % des travailleurs pratiquaient le télétravail de façon régulière. Depuis, le marché du travail a dû s’adapter, et a réalisé que le télétravail était un procédé qui fonctionnait et qui convenait à de nombreux travailleurs. Plusieurs entreprises ont compris l’importance de la flexibilité qu’offre cette pratique à ses employés et à leur bien-être. Pour une grande partie, une augmentation de la productivité a d’ailleurs été remarquée. En plus de se trouver dans un environnement familier et confortable, travailler depuis chez soi évite le trajet quotidien, le bruit d’un open space, les retards sur le lieu de travail, et donc un stress supplémentaire possible.

…et pourtant, l’importance de la socialisation au travail !

La distanciation physique ainsi que les gestes barrières ont empêché toute rencontre sociale au sein de la sphère personnelle comme professionnelle. Les processus de recrutement se sont encore plus digitalisés, les réunions d’équipes étaient (et sont encore) uniquement virtuelles, et les rencontres informelles entre collègues manquaient à l’appel. Même si l’évolution de la digitalisation est très positive pour le monde du travail, elle ne remplace pas les échanges humains, qui font partie intégrante d’une vie de travail équilibrée. Cet espace collectif qu’est le bureau, où les conversations et les idées fusent, est un lieu d’inspiration et de collaboration qu’il ne faut pas oublier. Un déjeuner improvisé entre collègues ? Un verre après une longue journée de travail ? La spontanéité qu’offre la vie au bureau est irremplaçable.

C’est aussi par ce présentiel qu’une entreprise crée son ADN et ses valeurs. L’accumulation de moments forts, de débats, de crises, de rires ou encore de réunions (utiles ou inutiles parfois) vient justement construire le socle de ce que représente pour nous l’entreprise. C’est d’ailleurs la meilleure manière d’apprendre sur soi et nos capacités de résilience face à des situations impromptues. Serions-nous capables de progresser et de nous former virtuellement, et non au travers d’expériences réelles et quotidiennes ? Pas certain ! Notre bureau reste le meilleur théâtre social à exploiter pour nous développer.

Un nouveau style d’espace de travail

À la suite de cette période de « remote », l’aménagement des espaces de travail se doit d’être réétudié. Les experts de l’immobilier et les architectes sont d’ailleurs sollicités depuis quelques mois pour re penser les espaces de travail, ré intégrer une pièce de travail dans les logements ou encore réduire les superficies en vue d’une organisation différente du travail. Il est dans un premier temps essentiel que les travailleurs se sentent en sécurité au sein de leur environnement de travail. Pour cela, il faudra éventuellement mettre en place des installations, configurations en quinconce, éléments de séparation, etc. Mais bien au-delà de ces aménagements d’ordre sanitaire, les lieux de travail post-crise doivent avant tout être réaménagés afin de renforcer l’esprit communautaire et la culture d’entreprise. La convivialité et le confort seront les mots clés du retour progressif au bureau, afin que les employés se sentent comme à la maison, tout en ayant un espace collectif et social où échanger et booster la créativité.

Notre lieu de travail restera-t-il un lieu désiré, d’émotions et d’expériences ? Notre maison devra-t-elle s’adapter à notre quotidien professionnel, comme le font les artistes avec leur atelier à la cave ou dans le garage ? A chacun de trouver le parfait mix produit pour un lieu de plaisir, de confort, de partage et d’efficacité collaborative virtuelle ou réelle.

L’employeur devra-t-il s’assurer davantage d’un environnement de travail optimum chez soi au travers de normes spécifiques ? Réel sujet qui va décaler les frontières de nos intimités personnelles et professionnelles.

Sources :

Le Covid-19 a généralisé le télétravail - Paperjam

Quels aménagements pour un retour au bureau? - Paperjam