Interview de Marie Dochy, Sénior Manager chez B+C, Membre du Réseau de Leadership au Féminin du Groupe Adecco

Interview de Marie Dochy, Sénior Manager chez Badenoch + Clark et Membre du Réseau de Leadership au Féminin du Groupe Adecco

Il faut savoir que selon une étude nordique, une proportion de 50% de femmes dans un CODIR engendre une évolution de productivité de 28%, due à la richesse de la mixité et à la complémentarité entre les Hommes et les Femmes.

Publié le 8 mars 2021

Qui es-tu et quel est ton parcours au sein de Badenoch + Clark ?

Marie Dochy

Je suis Marie DOCHY. J’interviens depuis maintenant 10 ans dans le recrutement des profils de Cadres et Dirigeants. Je suis arrivée chez B+C en 2015 en tant que Consultante pour développer la Practice Achats et Supply Chain que j’ai faite grandir, en même temps que mes managers au sein de B+C m’ont faite grandir, en passant de Consultante Sénior, Manager puis depuis 2019, en tant que Manager Sénior avec un élargissement de périmètre sur la Practice Immobilier et Construction.

Expliques-nous ce qu’est le Réseau de Leadership au féminin et votre rôle au sein de celui-ci ?

Nous sommes actuellement au lancement du Réseau de Leadership au Féminin qui devrait très prochainement éclore.

A l’origine, le Codir The Adecco Group s'est engagé dans le cadre des accords/plans d'actions égalité professionnelle F/H, sur une féminisation des instances de Direction à hauteur de 50% à échéance de 2025.

Notre volonté est d’accélérer le positionnement des Femmes aux postes stratégiques du groupe, en leur donnant toutes les chances de réussir. Nous souhaitons que ce réseau soit le reflet de la diversité que l’on souhaite promouvoir: avoir une mixité Homme Femme. Ce réseau a pour mission d’offrir l’opportunité d’un lieu d’échange et de solidarité aux femmes et aux hommes impliqués, motivés et volontaires, ayant l’envie et l’ambition d’évoluer au sein du groupe. Il faut savoir que selon une étude nordique, une proportion de 50% de femmes dans un CODIR engendre une évolution de productivité de 28%, due à la richesse de la mixité et à la complémentarité entre les Hommes et les Femmes.

Pourquoi avoir rejoint le réseau ?

Je remercie mes Directeurs qui ont pensé à moi pour rejoindre ce réseau. Ce qu’ils ne savaient pas, c’est que c’est un sujet fort que je porte depuis longtemps. J’ai toujours été en admiration devant les femmes qui osent entreprendre et qui concilient merveilleusement bien vie professionnelle et personnelle, sans perdre de vue leur équilibre.

Je me rappelle qu’il y a plus de 10 ans, je décidais d’aller faire le tour du monde en sac à dos à la rencontre des Femmes sur l’ensemble des continents. A la sortie de mes études, je m’étais donc rapprochée de différentes fondations des sociétés du CAC 40 et plus particulièrement de Danone Communities. Les workshop développés par Franck Riboud qui était fortement connecté à Muhammad Yunus (prix nobel de la paix) m’ont très clairement donné envie d’aller à la rencontre de ces Femmes Merveilleuses qui savent faire bouger les situations dans leur pays. Et je n’ai absolument pas été déçue, j’ai été bluffée par la force de ces Femmes au sein des organisations, de leur capacité à fédérer et conduire le changement, tout en gérant les multiples activités que ce soit dans la sphère personnelle et professionnelle. Les femmes que j’ai rencontrées durant mon tour du Monde restent pour moi encore aujourd’hui des super héroïnes.

Que pensez-vous de votre position et celle des femmes en général dans le monde de l’entreprise aujourd’hui ?

Homme ou Femme peu importe, le débat n’est pas là ! Parlons de diversité, de richesses et d’équilibre au sein des organisations.

Nous avons besoin des Femmes et des Hommes à chaque niveau d’une entreprise et jusqu’au poste de Comités de Direction.

Pour moi, la Femme doit inspirer d’autres Femmes à pouvoir prendre plus de responsabilités. Le rôle de l’Homme au sein des organisations est clé car il est également là pour faire éclore le potentiel jusqu’à des niveaux CODIR, et notamment lorsque parfois une Femme peut manquer de confiance ou ne pas croire en son potentiel. J’ai souvent entendu des Hommes dans le monde de la Supply Chain qui avaient beaucoup évolué en étant managé par des Femmes avec exigence et bienveillance. Le sujet de la féminisation des CODIR est de plus en plus porté par les dirigeants d’entreprise avec un souhait d’apporter plus d’équilibre au sein de leur comité de Direction.

Enfin je suis également ravie que l’équilibre des droits des Hommes évolue avec notamment un congés paternité qui sera allongé de 14 jours à 28 jours à partir du 1er juillet 2021. C’est pour moi essentiel pour aller au bout de l’équilibre.