Interview de Grégoire Conquet - Le management de transition

Interview de Grégoire Conquet - Le management de transition

L’offre de management de transition permet, à la population cible de Badenoch + Clark, les cadres supérieurs et dirigeants, d’intervenir sur des missions, souvent urgentes, à fort impact pour l’entreprise, sous toutes les formes possibles de contrat hors CDI.

Publié le 25 février 2021

Grégoire Conquet : Directeur exécutif senior management de transition

Pourriez-vous vous présenter et nous raconter votre parcours au sein de Badenoch + Clark ?

Arrivé par hasard dans le monde du conseil en ressources humaines il y a maintenant 25 ans, je ne l’ai plus jamais quitté. Autant dire que ma passion pour les métiers afférents au recrutement a traversé plusieurs crises et s’en est trouvée renforcée d’une part, et que ma conviction que l’accompagnement, véritable engagement dans la durée, est le marqueur essentiel de ceux-ci d’autre part. J’ai eu la chance d’exercer ce métier dans des lieux différents, confronté à des cultures et des attentes diverses et variées, ce qui m’a permis de comprendre, comme consultant, que nous sommes tout d’abord et avant tout au service des communautés environnantes que nous devons comprendre dans leurs identités et spécificités, afin de pouvoir les servir au mieux, visant ainsi à construire dans la durée et non simplement à consommer des ressources à court terme. J’ai rejoint The Adecco Group fin 2010 pour créer, avec Laurent Da Silva, le cabinet Badenoch + Clark et travaille depuis au développement de ce projet passionnant, ayant occupé jusqu’à un passé récent les fonctions de direction du bureau de Paris sur une de nos spécialités, le conseil en recrutement permanent (CDI) à destination des cadres supérieurs et dirigeants. J’ai repris depuis le début de cette année 2021 la direction nationale d’une autre de nos spécialités, lancée il y a quelques années par Stéphanie Sabau, le management de transition.

Pouvez-vous nous en dire plus sur la spécialisation le management de transition chez B+C ?

L’offre de management de transition permet, en résumé, à la population cible de Badenoch + Clark, les cadres supérieurs et dirigeants, d’intervenir sur des missions, souvent urgentes, à forts impacts pour l’entreprise, sous toutes les formes possibles de contrat hors CDI (portage, free-lancing, interim, CDD). Elle concerne donc des candidats ayant soit fait un vrai choix de carrière les amenant à privilégier diversité des environnements d’intervention, culture cadencée de projet, goût pour la polyvalence, curiosité aiguisée et dimensions opérationnelles avérées, soit décidé de répondre à une envie ponctuelle. Cette offre, en fort développement depuis sa création, est portée par une quinzaine de consultants répartis à ce jour sur nos bureaux de Paris et de Lyon, lesquels vont traiter des missions correspondant à trois grandes catégories de situation : accompagner une transformation, gérer une situation de crise, suppléer une fonction clé. Les missions traitées couvrent un spectre de métiers qui va grandissant, preuve que ce choix de carrière est une réalité en constante progression dans la population de cadres supérieurs et dirigeants. Si les fonctions finance, ressources humaines et direction générale ont été traditionnellement sollicitées, on note aujourd’hui une très forte demande sur les métiers des systèmes d’information, de l’industrie et de la supply chain, et l’on observe que les métiers du commerce et du marketing sont depuis peu également concernés.

Comment abordez-vous les besoins de vos clients ?

Alors que les contextes d’urgence pourraient pousser à souvent confondre vitesse et précipitation et donc à avancer dans le flou, notre équipe va privilégier de partir sur des bases extrêmement claires bien au contraire, ce afin de garantir une intervention efficace basée sur une compréhension fine des enjeux. L’idée, en toute transparence, est d’abord de donner un retour sur notre savoir-faire en la matière, sur la faisabilité du besoin, puis de cadrer les conditions des engagements réciproques (méthodologie d’intervention) ainsi que les bases de la collaboration (typologie de contrat souhaité, pricing). « Rien ne sert de courir, il faut partir à point » disait Jean de la Fontaine. Ce conseil sage est précieux ; si l’on veut être efficace dans le « momentum » cher à nos amis anglo-saxons, il faut avant tout s’assurer d’une feuille de route bien définie. Notre équipe d’experts, engagée et responsable, se montre rigoureuse au moment du diagnostic puis hautement investie au moment de la recherche et de l’accompagnement.

Quel message souhaitez-vous adresser aux entreprises ?

Justement et simplement de partager avec nous le temps nécessaire en phase amont pour vraiment faire la différence et se donner l’ambition de trouver la perle rare. Les managers de transition ont très souvent des parcours et une maturité qui parlent d’eux-mêmes par la richesse de leurs réalisations et par la diversité des contextes abordés. Ils allient volontiers expertise technique, dimension managériale et gestion de projets. Il convient pour autant plus que jamais de ne pas se limiter à l’exercice réducteur du faisceau d’indices techniques et bien au contraire de se pencher sur ce qui fera, au final, la vraie différence en mission : la définition fine des qualités comportementales attendues ainsi que l’identification des leviers de motivation du bon manager de transition. Dans un cadre d’intervention contraint par le temps, l’efficacité et l’intensité de l’intervention du manager de transition dépendront bien sûr, et sans surprise, de son bagage technique, mais la vraie différence se fera sur sa capacité à s’intégrer rapidement, comprendre, analyser et agir efficacement. C’est cette ambition qui doit nous amener à collaborer dans une vraie relation tripartite de partenariat.